Commune des Clées

Présentation de la Commune

mardi 12 octobre 2004

Notre Commune, composée de deux villages, se situe dans le district du Jura-Nord vaudois. Les Clées, dans un écrin de verdure au fond d’un profond entonnoir dans les gorges de l’Orbe et La Russille, dont le relief est beaucoup moins marqué, sur les hauteurs, à deux pas de la N9. La superficie de la commune est de 702 hectares, dont les deux tiers environ sont recouverts de forêt. Neuf communes sont limitrophes de la nôtre soit, dans le sens des aiguilles d’une montre et en partant de l’ouest : Vallorbe, Ballaigues, Lignerolle, L’Abergement, Sergey, Montcherand, Agiez, Bretonnières et Premier.

Navigation rapide

Histoire

Le « clédar » ou porte à claire-voie, reproduit sur les armoiries de la Commune, est parlant. Il nous rappelle que jusqu’au Moyen-Âge, le seul pont sur l’Orbe se trouvait aux Clées et qu’il était le passage obligé pour les commerçants et les voyageurs entre la France et l’Italie. La terre des Clées comprenait le territoire des communes de Lignerolle, Ballaigues, Les Clées, Sergey, L’Abergement, Rances et Valeyres. Elle exerçait de plus un droit de protection sur la terre de Romainmôtier et sa juridiction s’étendait même sur la Vallée de Joux.

L’absence de repères anciens ne nous permet pas de tirer une conclusion certaine quant à l’origine de « La Russille », dont la forme écrite en 1666 était « La Russillie ». Néanmoins, Russille viendrait du patois Ruzille, « petit ru, ruisselet ». Ainsi le ruisseau sur lequel a été construit le village lui aurait donné son nom.

Vie actuelle

La population des Clées a subi quelques fluctuations. De 232 habitants en 1870, on passe à 194 en 1920 puis à 131 en 1980. Depuis quelques années ces chiffres se sont stabilisés aux environs de 165 habitants, répartis équitablement entre les deux villages. Nos concitoyens travaillent pour la plupart à l’extérieur. Nous comptons néanmoins encore : un atelier mécanique à la Russille, une entreprise de terrassement, un commerce de cartes de vœux, une société de contrôle de machines à traire, un bureau de contrôle d’installations électriques aux Clées, deux exploitations agricoles (une aux Clées, une à la Russille). Un troisième agriculteur est rattaché à la « ferme du Contour » au Versé, sur la commune de Lignerolle. Sans oublier bien sûr notre auberge communale connue loin à la ronde. Les tenanciers de notre établissement souhaitant pouvoir se retirer pour une retraite bien méritée, nous sommes actuellement à la recherche d’une ou d’un successeur. Qu’on se le dise !

Pour la deuxième année consécutive, notre classe des Clées n’accueillera aucun enfant à la rentrée scolaire d’août. Moins d’enfants, désir de centralisation… C’est à nouveau un lieu de vie qui disparaît. Les Clées fait partie de l’association scolaire intercommunale Baulmes-Chavornay-Orbe (ASIBCO) qui regroupe 19 communes. Nos élèves vont en classe dans les villages environnant pour le degré primaire ; à Baulmes ou à Orbe pour le degré secondaire. La gestion de nos forêts et assurée par le triage du Suchet comme celle de huit autres communes qui nous entourent. Notre eau provient de plusieurs captages et, en cas de nécessité, de la source Mercier. Cette dernière, située sur notre territoire, est gérée par une association intercommunale (AISM) regroupant 6 communes. L’AIVM (association intercommunale du vallon du Mujon) s’occupe de l’épuration des eaux usées de 6 communes. Notre Step ne répondant plus aux normes, un projet d’amenée des eaux usées par conduites sur Orbe est à l’étude. Nous sommes clients de la déchèterie de l’Abergement pour tous nos déchets à l’exception des ordures ménagères, du verre et du PET qui sont récoltés dans nos deux villages.

De nombreux travaux ont étés entrepris ces vingt dernières années. Je citerai la rénovation du collège, la mise en séparatif des eaux usées, le raccordement au réseau du gaz et la rénovation du bâtiment de l’auberge communale aux Clées.

Les occupations présentes des autorités sont :
- La révision de notre PGA (plan général d’affectation). La protection particulière du village des Clées qui est considéré d’importance nationale et les nouvelles directives du plan directeur cantonal en matière de développement, ne nous permettront tout au plus que quelques nouvelles bâtisses ces prochaines années.
- La création d’un PGEE (plan général d’évacuation des eaux) et d’un PDDE (plan directeur de distribution des eaux).

Trois sociétés sont encore actives dans la commune : la société de tir, une section de la société des pêcheurs en rivières et la société du carnotzet de la Russille. Les amateurs de musique, de chant et de sport se dirigent vers les sociétés des communes voisines.

Conclusion

La gestion d’une commune petite et de faible capacité financière n’est pas aisée. Les charges toujours plus conséquentes qui nous sont et seront imposées ne nous laissent guère de moyens pour assumer un fonctionnement satisfaisant. La complexité de plus en plus grande des dossiers fait que nous devons régulièrement demander de l’aide à l’extérieur pour pouvoir les traiter. Enfin, une petite commune n’a pas de poids politique. Ce qui m’amène à parler fusion de communes. Mot tabou pour certains. Personnellement, je pense que nous devrions déjà y réfléchir. Cela ne signifie pas que nous franchirons le pas mais nous aurons alors des arguments documentés pour dire oui ou non. Affaire à suivre, comme on dit ! Notre commune est modeste, sans grandes possibilités, mais elle a des ambitions et envie d’aller de l’avant. Les défis à venir sont nombreux, mais nos lieux restent des endroits privilégiés où il fait bon vivre.

La Syndique


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 68998

Site réalisé avec SPIP 1.9.2b + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSPrésentation de la Commune   ?